Template: single.php

Ateliers d’artistes

Portes ouvertes

Sophia Bonbon

© dokdoc.eu

27 octobre 2022

Une fois par an, les artistes en arts visuels ouvrent leurs ateliers au public partout en Allemagne – afin de rencontrer des amateurs d’art, présenter et vendre leurs œuvres. À Cologne, ville riche en activités culturelles, cette manifestation a lieu en automne.

Ce sont surtout les artistes eux-mêmes qui s’organisent et créent des associations telles que le Bundesverband bildender Künsterlinnen und Künstler BBK. Celui-ci propose entre autres des tours d’ateliers. Ma sélection personnelle pour Cologne en 2022 :

L’ART FACTORY

L’ARTFACTORY héberge une trentaine d’ateliers d’artistes. © Sophia Bonbon

L’ART FACTORY autrefois : une usine de fabrication de pain construite en 1899 à Cologne-Dünnwald. Aujourd’hui : une trentaine d’ateliers d’artistes qui y travaillent en tant que peintres, dessinateurs, graphistes, artistes photographes, artistes médiatiques et artistes d’objets. C’est en 2002 que les premiers parmi eux emménagent dans leurs ateliers de cette ancienne usine.

Georg Schnitzler au travail, © Sophia Bonbon

C’est l’endroit où l’artiste peintre Georg Schnitzler travaille. Vice-président du BBK Bonn, Rhein-Sieg e. V., il a été promu plusieurs fois par le Ministère de la Culture et des Sciences du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Ses œuvres sont figuratives, à taille humaine ou miniatures. C’est un passionné du fusain comme de la peinture à l’huile sur toile. L’homme dans l’image et l’homme en tant qu’image est le point de départ de ses travaux. Il tente de saisir l’état de la personne jusqu’au plus profond d’elle-même par le biais de l’apparence extérieure et de la rendre ainsi visible.

Ingrid Jeschke-Wessel à l’ART FACTORY, © Sophia Bonbon

Ingrid Jeschke-Wessel est installée depuis 2004 dans son atelier de l’ART FACTORY. Pour elle, sa principale source d’inspiration est la nature. L’artiste part à la recherche des traces que la nature laisse derrière elle. Ces traces sont un témoignage du temps qui passe et laisse derrière lui des souvenirs, des impressions, des sensations, en rappelant aussi les pertes et le changement. Les matériaux que Ingrid Jeschke-Wessel utilise sont nombreux : la cendre, le sable, le goudron sont déposés sur différents papiers et matériaux naturels, puis sont grattés, scarifiés, et poncés. Il en résulte des formes et des structures, marquant le passé et le présent, passant de la réalité à l’abstraction.

Anja Ellner, © Sophia Bonbon

Anja Ellner, une artiste qui immortalise des moments de la vie quotidienne et de ses expériences dans de petites œuvres d’art qui ont l’air au premier coup d’œil anodins, mais sont avant tout une critique sociale, politique, voire cynique avec toujours une pointe d’humour.

KunstWerk Köln

KunstWerk Köln, classé monument historique © Sophia Bonbon

KunstWerk Köln e. V. à Cologne-Deutz est la plus grande maison d’artistes autogérée d’Allemagne. Ce bâtiment, construit dans un style typiquement industriel du 19e siècle et à l’origine une fabrique de caoutchouc, est classé monument historique. Il est directement adjacent aux nouveaux halls du grand parc des expositions de Cologne. Plus de 150 artistes plasticiens, artisans d’art et musiciens travaillent dans ses 80 ateliers et 15 studios de musique.

À l’entrée du KunstWerk Köln, © Sophia Bonbon

Deux fois par an, la « Mülheimer Nacht » et la longue nuit des musées « Museumsnacht Köln » invitent le public à rencontrer les artistes et contempler leur travail. Le KunstWerk est une véritable référence dans la culture de Cologne. La grande salle d’exposition de 300 m² et la cave à événements de même taille sont idéales pour faire place à l’art et la musique, en organisant différentes expositions et séries de concerts de styles très variés.

Les boîtes aux lettres des artistes, © Sophia Bonbon

Dans le grand hall sont exposées actuellement les œuvres de trois artistes, Jieun Lim, Esther Kläs et Michael Heym qui remettent en question de manière ludique l’architecture du pouvoir de la représentation. Ils abordent différents niveaux d’espaces de possibilités artistiques, entre présence et suggestion se référant ainsi aussi bien aux conditions matérielles (de production) qu’à la transmission d’informations de la représentation numérique, qui est toujours prise en compte.

Jieun Lim réduit, avec une pratique multidisciplinaire, les éléments réalistes du monde quotidien au moyen de la photographie, de la vidéo, du texte, du son et d’objets trouvés, en les associant à des mises en scène minimalistes qui ont le même rapport à la réalité.

Esther Kläs : ses dessins et sculptures accentuent la relation performative entre l’objet et l’espace. Les sculptures et les œuvres sur papier font référence à leur propre présence et entrent dans une relation performative avec le spectateur.

Les installations de Michael Heym sont composées d’objets, d’images et de films qui constituent des éléments d’une approche qu’il appelle « Portrait as Empirical Self ». Il fixe un moment précis dans la relation entre l’image, le langage et l’espace. L’artiste remet ainsi en question la représentation numérique par le biais de l’abstraction.

Daniel Wöllenstein dans son atelier, © Sophia Bonbon

Daniel Wöllenstein, président du conseil d’administration de l’association KunstWerk depuis 2016 y travaille en tant que peintre dans un atelier lumineux sous le toit. Assis sur sa balançoire, il observe le jeu des formes et couleurs de ses œuvres. Le mouvement l’inspire, puis, avec un coup de brosse ou de pinceau, la peinture y est posée, frottée, pressée, étalée, projetée. Tout se bouscule. Et soudain de ce bouillon de formes et de couleurs surgissent des peintures géométriques ou abstraites.

Le bunker K101

L’extérieur du bunker K101, © Sophia Bonbon

Le bunker K101 est un bâtiment de trois étages, conçu par l’architecte Hans Schumacher et achevé en 1943 dans le but de servir de protection à la population civile contre les attaques aériennes. Jusqu’au milieu des années 1950, le bâtiment, appelé Hochbunker, devient un abri de logement d’urgence pour les personnes bombardées et sans toit.

À l’intérieur du bunker K101, © Sophia Bonbon

Il est modernisé pendant la guerre froide, afin de servir d’abri contre les armes nucléaires, biologiques et chimiques. La scène artistique et culturelle très animée de Cologne-Ehrenfeld s’y est établie à partir de la fin des années 1980. L’association Hochbunker Körnerstraße 101 e. V. se consacre avant tout à la conservation, à l’entretien et à l’utilisation de ce bunker classé monument historique, et l’utilise aujourd’hui comme lieu de commémoration, mais aussi pour des expositions artistiques et des manifestations culturelles.

FLACA et le duo aTYP

FLACA, © Sophia Bonbon

Le bunker k101 de Cologne Ehrenfeld présente en 2022 dans le cadre des Ateliers portes ouvertes, un art décalé, coloré, profond et audacieux qui peut choquer : FLACA meets aTyp.

L’artiste FLACA (Venezuela) et le duo aTYP (Petra Aigner & Alex Mandl, Vienne) présentent des œuvres inattendues avec des thèmes qui n’en sont pas moins pertinents et importants : de la violence (sexualisée) et de l’abus de pouvoir, de la libération de la femme des structures patriarcales à la mort, au deuil, aux abîmes et aux profondeurs de l’âme, les œuvres d’art dévoilent tous les angles morts de notre société, veulent secouer, provoquer, inciter à la réflexion et inviter ensuite au dialogue. Un programme varié de concerts, lectures, performances sonores, et installations accompagne l’exposition.


Kunsthaus Rhenania

Plus de 50 artistes internationaux travaillent au Kunsthaus Rhenania. © Sophia Bonbon

Le Kunsthaus Rhenania, autrefois un ancien grenier à céréales construit en 1926 et situé au cœur du port de Rheinau à Cologne, est depuis 1987 une maison d’art réputée comme l’un des principaux lieux de rencontre et d’échange en dehors des frontières allemandes. Plus de 50 artistes internationaux y travaillent. Que ce soit la photographie, le cinéma et les arts médiatiques, la peinture, la sculpture, la littérature, ou encore, la musique, la performance et la danse, tous les genres y sont représentés.

La présence régulière des artistes invités du monde entier et les nombreux événements marquent le caractère international de ce lieu exceptionnel. Depuis 1987, le Kunsthaus Rhenania a longtemps été autogéré par l’association Bayenwerft e. V. En 2003, l’administration des ports et des marchandises de la ville de Cologne décide de restaurer le bâtiment, puis en 2004, l’association Bayenwerft Kunsthaus Rhenania e.V., nouvellement créée, en reprend la gestion.

Anja Schlamann, © Sophia Bonbon

Anja Schlamann, architecte de formation, se consacre depuis 2001 entièrement à la photographie. En tant que photographe, elle est par conséquent rarement dans son atelier de la Kunsthaus Rhenania. Cependant, elle est très active et a déjà obtenu de nombreux prix/bourses internationaux. Le ministère de la culture de Rhénanie-du-Nord-Westphalie vient de soutenir le projet du groupe « Mülheim anders » dont Anja Schlamann fait partie. 

Le thème : voir Mülheim, un quartier populaire de Cologne, autrement et y vivre différemment.

Ses photographes présentent leurs points de vue particuliers, leurs motifs inhabituels. Le lieu d’observation du SSM (Sozialistische Selbsthilfe Köln / l’entraide socialiste à Cologne) Am Faulbach révèle, par le biais de photos et de panneaux d’information sélectionnés, son évolution au milieu de l’habitat au bord du fleuve.

 
Le Rhin : perspective inhabituelle par Anja Schlamann, photo : Sophia Bonbon

Ils montrent, à l’exemple du site SSM situé au bord du Rhin, qu’il est possible de vivre ou de travailler autrement que dans le style architectural dominant des bâtiments actuels. Assise sur une yolette et accompagnée d’un rameur qui la fait se déplacer, Anja Schlamann avance la caméra à la surface de l’eau du Rhin et photographie. Il en résulte d’impressionnantes photos imprimées plus tard sur un voile transparent et exposées dans le grand hall du Kunsthaus Rhenania.

Asuman Hasircioglu alias Magnum Ferra, © Sophia Bonbon

Asuman Hasircioglu (sur YouTube), connue aussi sous le nom de Magnum Ferra a son atelier avec de petites fenêtres sous le toit de la Maison d’artiste Rhenania. Ce qui frappe quand on entre dans l’atelier d’Asuman, c’est la production de son travail qui déborde de tous les coins et l’éblouissement des couleurs.

L’artiste associe la modernité à la technique de peinture à l’eau sur papier marbré appelé Ebru, une forme de peinture classique très ancienne. Cet art fascinant puise ses formes, ses couleurs et ses structures originales dans les sources de la nature et les reflète. La force symbolique de celles-ci joue un rôle primordial dans les œuvres de l’artiste. Asuman a pour objectif artistique de créer la luminosité grâce aux couleurs. Elle thématise entre autres l’environnement, mais aussi la beauté de l’automobile.

Lieux magiques

Norbert Küpper, © Sophia Bonbon

D’autres artistes indépendants dénichent des lieux magiques pour travailler. Norbert Küpper, par exemple, a découvert en 1992 à Zollstock, un quartier au sud de Cologne, un ancien fournil d’une boulangerie qui devient le centre de son travail artistique, un atelier commun avec Ursula Knorr (décédée). Dans le travail de Norbert Küpper, historien de l’art, peintre et musicien, tout se confond. Les notes de musique prennent des couleurs, la peinture chante et le temps s’immobilise devant l’esprit espiègle de son créateur.

Le BBK de Cologne

L’Association fédérale des artistes plasticiens déclarée à Cologne (Bundesverband Bildender Künstler Köln e. V.) est une association professionnelle qui fonctionne en grande partie grâce à ses bénévoles. Le travail au sein de l’association est soutenu par ses membres qui sont fort engagés. Ils peuvent profiter de nombreux avantages, mais également renforcer la solidarité et la participation des artistes aux questions de politique culturelle.

Le BBK de Cologne propose aux artistes un forum concernant les thèmes spécifiques à leur profession. Ainsi met-il à leur disposition des informations gratuites, entre autres sur les contrats avec les galeries, sur le droit d’auteur et le droit fiscal, et informe tout autant sur la sécurité sociale des artistes.

La vie d’artiste est souvent dure selon un bon mot et son parcours est sans cesse influencé par des conditions sociales aussi bien que par des facteurs politiques et pratiques. Pour pouvoir les contrôler et les utiliser efficacement, les artistes ont selon le BBK besoin d’un lobby commun pour pouvoir par exemple exiger une rémunération appropriée du travail artistique.

Le BBK informe ainsi ses membres des appels d’offres et des prix artistiques actuels, et les met au courant des expositions et autres activités qu’il organise.

Les conditions pour devenir membres du BBK de Cologne

Les artistes plasticiens doivent avoir fait des études dans une discipline plastique et sortir d’une académie ou une école supérieure des beaux-arts qui soit reconnue par l’État pour pouvoir adhérer au BKK de Cologne. Ils devront aussi apporter la preuve d’une pratique d’exposition et de publication et / ou justifier d’un travail artistique continu.

C’est le comité directeur qui décide de l’admission après avoir analysé les documents fournis. Les critères d’admission sont sévères. On exige des artistes – outre la formation artistique – des expositions régulières, une qualité et une autonomie du travail ainsi que la réflexion sur le travail dans le contexte des courants artistiques actuels.

Offene Künstlerateliers in Frankreich

Jörg-Manfred Unger

Wie in Deutschland öffnen Künstlerinnen und Künstler ihre Ateliers auch in Frankreich einmal jährlich für das kunstinteressierte Publikum (journées portes ouvertes) – in Paris und Umgebung seit den 1980er Jahren traditionell im Frühjahr; die Künstervereinigung Association des artistes du 16e lädt im 16. Arrondissement Ende November 2022 zum Besuch ein.

Einen landesweiten Überblick gibt die Agentur Active Art; meist werden die Öffnungszeiten in Frankreichs Departements und Regionen lokal und regional bekanntgegeben, z. B. im Departement Pas-de-Calais oder in der Région Occitanie.

Die Ateliers u. a. im Pariser Künstlerhaus 59 Rivoli sind ganzjährig geöffnet.

Ecrire un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être remplis. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.