Template: single.php

Concours photo franco-allemand

Mobilité immobile

Par Jörg-Manfred Unger

Celine Loeby, Paris, Fast Berlinische Life

2 avril 2020

Le Cnous et le Deutsches Studentenwerk ont présenté les lauréates de leur 5e concours photo franco-allemand sur le thème de la « mobilité ».

Annoncé en octobre 2019, avec une clôture des inscriptions prévue pour le 31 janvier 2020, et une remise des prix en mars 2020 : le 5e concours photo franco-allemand du Cnous (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) et du Deutsches Studentenwerk, soutenu par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), était mal parti avec son thème « Mobilité » pendant la crise du Coronavirus 2020, le confinement et donc l’immobilité imposée dans les deux pays.

Plus de 600 photos, 122 favorites, 3 gagnantes

Les étudiants des 26 Studentenwerke allemands et autant de Crous (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires) français ont envoyé, ne l’oublions pas, avant la crise, plus de 600 photos pour le concours. Parmi les 122 favorites, un jury a sélectionné les trois photos gagnantes ; comme toutes les contributions, elles ont été jugées sans indication de nom, de sexe, de nationalité ou de lieu de résidence – ce qui n’a donc joué aucun rôle dans le processus de sélection.

Les critères en étaient plutôt la pertinence du travail photographique par rapport au sujet, la mise en valeur créative du thème, le dépassement des clichés, les préjugés et les modes de réflexion ancrés, ainsi que la qualité technique de la photographie.

Sigrun Höfelmeier, Würzburg-Schweinfurt, On The Train Ride Home

Les lauréates

En 2020, c’est Sigrun Höfelmeier, étudiante en design de communication à l’université des sciences appliquées de Würzburg-Schweinfurt, qui remporte le premier prix, doté de 1000 euros, avec son motif On The Train Ride Home : Au crépuscule, une femme regarde à travers la vitre teintée d’un tramway pendant que d’autres passagers attendent de l’autre côté de la vitre.

« La photographie est l’une de mes passions et l’un de mes hobbies les plus importants », dit-elle en expliquant son cliché. « En 2017, j’ai acheté un appareil photo numérique et depuis, je l’emporte partout avec moi. La photo a été prise dans le centre-ville de Würzburg. Sur le chemin du retour, le tram s’est dirigé vers moi et j’ai saisi ma chance de capter la belle lumière se reflétant dans le tram. »

Agathe Denais, Rennes, À portée de main (In Reichweite)

Le deuxième prix, doté de 500 euros, a été attribué à Agathe Denais, étudiante en sociologie à l’Université de Rennes 2, pour son ouvrage, À portée de main (In Reichweite). Un hommage particulier pour l’amitié franco-allemande a été rendu à Céline Loeby, étudiante en droit européen des affaires à l’université de Paris 2, et à son tableau, Fast Berlinische Life, montrant des passagers du métro berlinois en mouvement rapide dans la station de métro Französische Straße.

Les photos lauréates et 21 autres œuvres comprenant des titres tels que Long Distance (Kilian Witt), Flânant/Schlendernd (Johannes Storck), Mobilité pour tous ? / Mobilität für alle ? (David Konstanzer), The road to success (Jeanne Hamon) et La nouvelle mobilité / The new mobility (Youyoung Jung) seront présentées dans le cadre d’une exposition itinérante dans les établissements des Deutsche Studenten- und Studierendenwerke et de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, tout comme du Crous.

Youyoung Jung, Paris, La nouvelle mobilité (Die neue Mobilität)

Les dates de l’exposition ne sont pas encore fixées. Pour des raisons compréhensibles.

Traduction: Sophia Bonbon

Le concours 2021

Ecrire un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) doivent être remplis. Votre adresse courriel ne sera pas publiée.